Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 16:34

CatastropheDeepwater_Horizon_offshore_drilling_unit_on_fire_2010.jpg écologique, drame humanitaire… Les conséquences de l’exposition de la plateforme de forage gérée par British Petroleum (BP) dans le golfe du Mexique il y a onze jours sont dramatiques.
D’après les s
 pécialistes les plus pessimistes, le coût total de la marée noire qui commence déjà à toucher les côtes de la Louisiane pourrait s’élever à 7 milliards d’euros. Des mois de travail, de nettoyage et d’assainissement vont être nécessaires pour réparer les dégâts (le terme « masquer » les dégâts serait plus approprié) pour ce qui est annoncé comme la pire catastrophe écologique depuis le naufrage de l’Exxon Valdez en Alaska en 1989.


Dans son infinie m agnanimité, BP a cependant déclaré qu’il allait prendre ses responsabilités et « payer la facture ». Trop gentil. Il faut dire qu’avec un bond de 135% de son bénéfice net au premier trimestre de l’année, l’entreprise a quelques économies en poche. Sa politique d’acquisition massive lancée ces derniers mois prouve que l’appétit des dirigeants d’un des plus grands groupes pétroliers mondiaux est restée intacte.


Car il n’y a pas de secret, il faut aller chercher le pétrole là ou il est. J’entendais l’autre jour sur BFM radio un analyste déclarer que les entreprises travaillant de ce secteur mal-aimé ( ??), investissaient d’énormes sommes d’argent afin de garantir la sécurité de leurs forages et la vie de leurs employés. Il faudrait donc dire merci ?


Certes, notre monde moderne ne peut pas encore se passer de l’or noir, au risque de bloquer la machine industrielle mondiale, encore trop dépendante des énergies fossiles. Les groupes pétroliers ont d’ailleurs mal accueilli la nouvelle des autorités américaines, qui ont interdit tous travaux de  forage dans le Golfe de Mexique  avant  la fin de l'enquête sur les causes de la marée noire. Conséquence, face à une baiss e probable dans la production, ce que les majors du pétrole tentent d’éviter coute que coute dans un contexte de raréfaction des ressources pétrolières, ces derniers pourraient être tentés de renforcer leurs investissements dans l’extraction de pétrole à partir des sables-bitumeux. Or ce type d’industrie est réputée pour être très énergivore, peu productive, et surtout, extrêmement polluante pour l’environnement et dangereuse pour l’écosystème. Il suffit de regarder les paysages de l'Alberta au Canada pour se rendre compte des dégâts que ce type d'industrie peut causer. C'est bien simple, lacs et forêts ont laissé la place à de véritables mines à ciel ouvert, où plus aucune vie animale ne subsiste. Mais business is business.

 

La Terre sera pressée comme un citron tant qu’elle renfermera en son sein la dernière goutte de jus noir et gluant. Comptez-y. En tout cas, aussi longtemps que nous chérisserons notre bien aimé confort.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by SimSalatrim - dans Economie
commenter cet article

commentaires

UcCaBaRuCcA 04/05/2010 12:28



j'entendais bien moins de gachi. Sans etre ecolo je pense quand meme qu'il y aurait beaucoup d'energie à économiser, notamment dans l'isolation des habitats, dans l'utilisation de l'eau en
industrie et dans l'agriculture, dans le transport de marchandise (sans etre decroissant, on peut quiand meme eviter qu'une crevette fasse 4 fois le tour de la terre avant de venir dans notre
assiette....). Je dirais meme que au niveau du petrole, si le marché etait VRAIMENT liberale, on roulerait depuis longtemps au GPL (comme dans bcp de pays en voie de developpement) ou à la
voiture electrique (si on avait laissé les constructuers developper des modele). je pense que si le petrole est aussi important aujourd'hui c'est du au lobby des petrolier qui ne quitteront pas
leur place tant qu'il restera une goutte de petrole comme tu dis. Dans un marché libre ideale, nous roulerions depuis longtemps autrement.



Simsalatrim 04/05/2010 10:57



moins de dispertion? Tu entends par la "moins de gachis"? A partir du moment où il y a abondance, il y a gachis. Un fléau propre aux pays développés. Je pense que la seule arrivera d'elle meme
quand il n'y aura plus de pétrole sur terre, ce qui obligera les gouvernements à mettre un coup de boost sur les énergies alternatives. Hélas, je pense que seuls nos enfants verront cela.



LADY MARIANNE 03/05/2010 22:17



bonsoir et bienvenue dans ma communauté " forum libre expression "


merci de ton choix - de ta confiance et de tes publications dans la commuanuté -
bien amicalement Lady marianne
de bons sujets - bravo



UcCaBaRuCcA 03/05/2010 17:12



Une seule solution énergetique pour le futurs: moins de dispertion et plus de nucleaire!



Présentation

  • : En regardant par la fenetre
  • En regardant par la fenetre
  • : Un blog sur l'actualité, la politique, la société, l'économie, l'information. Plusieurs rédacteurs de tout horizons politiques et géographiques. Le but étant le dialogue, chaque commentaire trouvera une réponse de notre part.
  • Contact