Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 16:40

saniurfa.jpg

 

Part I - Istanbul

Part II - Cappadoce

Part III - Kurdistan

Part IV - Côte méditerranéenne

Part V - Mer Égée

 

Le Kurdistan est une zone peu développée économiquement, le tourisme y est quasi inexistant et par ailleurs fortement déconseillers par tous les organismes de voyage. C'est peut être la raison de l'accueil extrêmement chaleureux de la population envers l'étranger. Le Kurdistan est  une zone à risque, certes, mais surtout pour les Kurdes, les Turcs et les Arabes. Le touriste de sexe masculin ne coure absolument aucun danger. Par contre les habitants de SanliUrfa se souviennent tous de certains faits divers assez terribles concernant des étrangères, mais ce sont des cas isolés. En ce qui me concerne je ne conseillerai pas à une femme de voyager dans cette partie assez ortodoxe de la Turquie seule. C'est possible, mais c'est tenter le diable. Pour certains habitants de SanliUrfa voire une femme non couverte dans la rue provoque la même réaction que peut avoir un français de la campagne profonde face à un spring break américain... Il faut le comprendre, l'accepter car nous ne sommes pas chez nous, et se comporter en conséquence.

De ce que j'ai pu voir du Kurdistan, on peut effectivement être "séquestré" pour un repas gratuit, avec les amis des amis ou la famille, ou bien encore être invité pour une nuit hébergé dans une famille rencontré sur le marché, mais rien de plus "grave". Vous l'aurez compris, le Kurdistan est une région beaucoup plus conservatrice que l'Ouest de la Turquie. Mieux vaut faire une croix sur les soirées festives autour de l'alcool, les seules endroits où l'on trouve ce genre de distraction sont des lieux réservées à l'élite ou au contraire des endroits clandestins sordide assimilable à des salles de shoot. Si vous demandez une bière, on vous regardera comme si vous étiez le dernier des toxicos. Par contre j'ai cru comprendre entre les lignes que la tolérance est beaucoup plus élevés en ce qui concerne tout ce qui se fume. Au delà de l'aspect sociétal, le Kurdistan offre aux voyageurs de nombreuses occasions de se réjouir:

Sanli Urfa (aka Uhrai, aka Edessa, aka Urfa) à 50 km de la frontière Syrienne, est une ville dont l'histoire se perd dans les temps Bibliques. Littéralement. Je n'imaginais pas, en allant vers l'Est, traverser l'Euphrate et arriver en mésopotamie, le centre du monde des premières civilisations. Sanli Urfa est la ville où selon la tradition musulmane serait né Abraham et où se trouve la tombe de sa femme Sara. C'est donc une ville sainte, la ville des prophètes, objet de très nombreux pèlerinages. Le bazar de Urfa est magique. Contrairement à celui de Istanbul qui est surtout un lieu de commerce, le Bazar de Urfa est un lieu de création, on peut y voir les forgerons forger dans leur atelier, les "canuts" kurde vendre leur étoffes avec derrière eux des tas de laine qui attendent d'être transformé, c'est un lieu d'artisanat avant tout.

De Urfa j'avais l'intention de rejoindre Alep en Syrie, en passant par le petit poste de frontière de Akçakale qui est soit disant plus conciliant pour les voyageurs sans visa. Malheureusement, on ne m'a pas laissé entrer... Traverser une frontière ne s'improvise pas: demander le Visa avant de partir. Si vraiment vous avez été pris au dépourvu comme moi, essayez de passer à Kilis ou à Antakia, ce sont des frontières beaucoup plus fréquentés alors que Akcakale est une frontière exclusivement commerciale, il n'y a que des camions.

Cette première deception m'a permis de mieux découvrir le kurdistan: j'ai profité du temps libre qui se profilait devant moi pour remonter au nord vers Diyarbakir et Kahta pour voir le Nemrut dagi. Au début dubitatif sur la qualité de ce site historique, je suis finalement resté médusé par tant de beauté: c'est à mon avis l'un des 5 sites majeurs de la Turquie. C'est une montagne étrange de 2200m d'altitude, étrange de par son sommet qui se repère de loin car parfaitement conique, et pour cause, c'est en réalité un tumulus de 50m de haut, la tombe de Antiochios Ier, roi de Comagène (Ier siècle avant JC). Au sommet, des statues colossales de 8 à 9m de haut, ainsi qu'une vue à 360° sur la vallé de l'Euphrate.

 

 

  Colonne sonore "auto-produite"

 

Je suis ensuite partie pour la côte méditerranée: Kahta-Alanya, 17 heures de bus... Le trajet le plus usant de tout le voyage.


Hotel: Lizbon Ostel, chez Aziz et Ferida (famille Kurde qui loue des chambres chez eux) 25YTL/ 12 Euro pou rl anuit, le petit dej et le repas du soir.

Harran: Pour aller à Harran, éviter les tours que les gens vont vous proposer dans la rue. prenez un Dolmus (minibus) à la gare et avec 2,5 euro et une grosse demi heure vous etes arrivé.

Nemrut Dagi: pour y arriver, c'est compliqué. L'idéal est de partir de Kahta avec un tours "organisé" en Dolmus. La route est longue (2h) et extrêmement dangereuse (je pèse mes mots). A' cause de ça les prix sont assez cher, mais ça vaut le coup.

 

 

Photo:

  • SanliUrfa - la citadelle
  • SanliUrfa de la Citadelle
  • Harran, archeologiquement, c'est la ville la plus antique du monde, c'est selon la tradition biblique la ville de Ur, où Adam et Eve arrivèrent après avoir été expulsés du paradis. C'est aussi la ville où fut tué Caracalla. Il ne reste aujourd'hui plus grand chose de cette époque Biblique. Dans la photo, les habitations en forme de cône.
  • Nemrut Dagi, un site impressionant, la tombe du Roi de Comagène Antioche I (I sècle Av J.C.) construite sur le sommet d'une montagne, avec une vue surprenante sur l’Eufrate et la mesopotamie

Partager cet article

Repost 0
Published by UcCaBaRuCcA - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

SimSalatrim 04/10/2010 09:45



je me souviens de ces collines où les maisons sont collées les unes aux autres. Encore de très belles images qui reflètent bien la richesse de la Turquie, un pays qui, plus que jamais, fait
office de pont entre orient et occident.


Hate de lire la partie 4 sur la côté méditérranéenne, la seule que j'ai eu la chance de voir!



Présentation

  • : En regardant par la fenetre
  • En regardant par la fenetre
  • : Un blog sur l'actualité, la politique, la société, l'économie, l'information. Plusieurs rédacteurs de tout horizons politiques et géographiques. Le but étant le dialogue, chaque commentaire trouvera une réponse de notre part.
  • Contact