Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 00:18


the-pursuit.jpgInutile de couloir écrire ce papier en cherchant une seule vérité, car il y a ici autant de réponses qu'il y a d'être humains sur cette planète. Que se demande une personne au seuil de la mort? Quand elle sait que son heure est arrivée? A mon humble, modeste et infime avis, tous doivent penser à une chose, la seule qui compte au bout du parcours : la famille. Ou plutôt, à sa descendance, ce qu’on va laisser derrière soi. Que l’on soit riche, pauvre, aventurier solitaire, coureur de jupons ou même dictateur, tout le monde doit avoir envie de donner un sens à sa vie en laissant quelque chose derrière soi. Nous y reviendrons.

L'être humain est par nature insatisfait. Ou du moins c'est ce que je pense profondément. L'homme installé dans son couple avec femme et enfants se surprendra à rêver de prendre son sac à dos et de partir dans une quête spirituelle et pourquoi, pas, sexuelle aussi. Le séducteur enchainera les conquêtes et se regardera dans la glace en se disant que ces aventures sans lendemain rendent sa vie,si riche en apparence, complètement vide.  L'aventurier se surprendra à pleurer devant des paysages merveilleux pour finalement se dire qu'il n'a personne avec qui partager toutes ces choses, et que ses rêves de changer le monde sont finalement de la poudre au vent.

Lequel de ces trois individus a, pour ainsi dire, le plus de courge ? Si la vérité est en chacun de nous, l’homme qui se bat pour construire quelque chose a le mérite d’être salué pour son courage. Il se lance dans un projet magnifique, celui de donner et d'élever (au sens propre du terme) une vie. Pourtant, quand je regarde tous ces « couples modèles » qui nous entourent tous les jours ,dans la rue, au supermarché, au restaurant, à la boulangerie, je me dis qu'un bon 80% d'entre eux sont morts à l'intérieur. J'espère me tromper, j'aimerais tellement. Je voudrais que tous ces gens se parlent en se regardant dans les yeux, qu'ils vivent chacun à leur façon leurs rêves de leur cote. Le couple fusionnel, j'en entends souvent parler. Mais comment est-il possible que deux personnes s'emboitent parfaitement l'une dans l'autre (pervers attention...) sans renoncer à leur propre personnalité? 1+1=1 ou 1+1=2? Refouler qui on est est, c'est se trahir soi-même. Et dans ce genre de cas, mieux vaut être dans les scénarios 2 ou 3. En gros, si la vie s’apparente à une comédie que l’on joue, c’est bien triste.

L'homme, le vrai, qui se respecte lui-même et respecte les autres, est celui qui a su créer une cellule familiale sans renonce à ses propres rêves ou projets. Certes, les exigences de la vie obligent parfois à mettre ses projets en stand by, mais ils ont le mérite d’être là. 

Partager cet article

Repost 0
Published by SimSalatrim - dans Autres
commenter cet article

commentaires

UcCaBaRuCcA 10/12/2010 21:08



Moi je n'ai pas vu le film (d'ailleurs je conteste le choix "editorial" de mon compere Simsalatrim quand au choix de l'illustration!)


Effectivement Khayam, famille argent boulot ne font pas de nous des gens plus heureux. Et d'ailleurs le bonheur reste très abstrait dans ma tête. A l apoursuite du bonheur j eprefere la recherche
de la sérénité, agrémenté de quelques instant de folie!



Khayam 07/12/2010 18:19



Je sais bien que ce n'est pas le sujet de l'article, mais vu que l'affiche du film a été utilisée pour l'illustrer je me permet d'apporter un commentaire.


La poursuite du bonheur est inscrite dans la constitution américaine, je suppose que le titre du film s'en inspire, cependant rien ne transpirait le bonheur dans chaque scène. Je n'y ai vu qu'un
homme en colère et stressé par le combat qu'il menait pour simplement vivre dignement quand le sort s'est acharné sur lui n'épargnant ni sa vie sentimentale ni sa vie socioprofessionnelle.


Du coup je me pose la question légitime vivre honnêtement et dignement voudrais dire atteindre le bonheur!!!???. Le filme a donné une réponse selon un point de vue américano-américain.


Je dirais que le personnage à la fin du film avait l'air déstressé plutôt qu'heureux. L'histoire ne dit pas si il a atteint le bonheur...


L'être humain est effectivement un éternel insatisfait, mais l'expérience a montré que lorsque l'on reçoit une tuile sur la tête on regarde les moments passés comment étant les plus
heureux.


Conceptualiser le bonheur par des critères sociaux (mariage, argent, travail intéressant, enfants, couple fusionnel) fait que si l'on en rate un on sera classé malheureux invétéré.


Pas de théorie sur le bonheur juste envie de croire que quelque jours sur terre ont été ou seront heureux en réalisant ou pas des rêves simples ou extraordinaires.


 



UcCaBaRuCcA 17/10/2010 20:47



Le bonheur. La quête du bonheur.


Je souhaiterait faire un jour une experience et demander à titre de sondage à 10 000 personnes "qu'est ce que vous souhaiteriez dans votre vie?".


Je présume que 70% dirons "plus d'argent", 20% dirons "evoluer dans mon travail", quand aux autres ils diront peut-etre "réaliser mes reves"...


Mais combien repondraient "être heureux"?


Nous avons tellement évolué que nous avons perdu de vue le but ultime et le plus largement condivisible de notre vie sur terre: être bien. Bien avec soi, bien avec les autres, bien avec sa
familles, bien dans ses occupations, son travails, son temps libre, bien dans sa tête.


La poursuite du bonheur n'existe plus je pense. Elle a été remplacé par des "poursuites" plus étriqués qui resument nos vies: la poursuite de l'argent, et la poursuite de l'amour. C'est à peu
près tout.



Présentation

  • : En regardant par la fenetre
  • En regardant par la fenetre
  • : Un blog sur l'actualité, la politique, la société, l'économie, l'information. Plusieurs rédacteurs de tout horizons politiques et géographiques. Le but étant le dialogue, chaque commentaire trouvera une réponse de notre part.
  • Contact