Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 15:47

excl_ezequiel_jaime_35cornucopia.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La perception de notre condition sociale dans la société est extraordinairement importante. C'est grâce à cette perception que nous jugeons utiles/inutiles les politiques mise en oeuvre. C'est à travers cette vision de la France que nous jugeons les autres, et nous même. Malheureusement les Français ne savent pas se positionner par rapport à leur concitoyens. Ils ont une très mauvaise perception de le la réalité sociale.

 

La France, à en croire ses habitants, est très égalitaire. Lorsque l'on demande à des personnes comment elles se perçoivent socialement et économiquement, la presque totalité répond "je suis de la classe moyenne". L'ouvrier comme le patron de PME, l'assistante de direction comme le dirigeant de grande entreprise. Bizarrement, les salariés plus élevés ont encore plus de mal à assumer leur statut de "riche" que les salariés les plus bas  assument leur statut de "pauvre". Inutile de s'en prendre à la gauche modernes sequestratrice de patrons, cette idée ne vient pas d'une sensibilité politique de gauche, mais de la culture catholique sécularisée, profondément ancrée dans notre ADN culturel: "il est plus facile à un chameaux de passer dans le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu" (Mc 10, 17-30). En effet le rapport à l'argent est complètement différent dans les autres religions: dans l'islam et l'hébraïsme, le rapport à l'argent et au commerce, au profit, est "normalisé". Chez les protestant la réussite économique est même un signe de la prédestination au Paradis. On comprend mieux pourquoi le capitalisme et la révolution industrielle ont trouvé un terrain fertile dans les pays anglo-saxon et on tardé à s'installer en Europe du Sud! Le riche, pour la plupart des Français, c'est le méchant. Le riche c'est l'autre.

La résultante est que nous habitons un pays où personne ne se considère riche. Tous se considèrent de la classe moyenne. La vision que les Français ont de leur société est déformé. Le Français, aidé par l'imperméabilité des cercles sociaux, regarde toujours vers le haut, vers ceux qui gagnent plus, et jamais vers le bas, vers ceux qui gagnent moins. Ceux-ci sont invisibles, ils sont pourtant bien présents. Il est donc indispensable de remettre les choses en place et de prendre vraiment conscience de notre position dans la société. Sans cette perception juste du statut social de la France, impossible d'établir ou de juger une politique.

 

Comment avoir une vision objective? Déjà en simplifiant au maximum les paramètres statistiques, et en fuyant comme la peste toutes les considérations politiques sur la richesse. C'est à dire en sacrifiant un peu de précision statistique au profit d'une meilleur vision globale où chacun pourra se retrouver.

Je pars du principe largement accepté que la richesse n'est pas un terme absolu, mais relatif.  La richesse c'est une perception par rapport à ce qu'on connaît et à notre cercle social. Un jeune homme de bonne famille se sentira pauvre si il ne fréquente que des amis beaucoup plus riches que lui. Si ce même jeune homme fréquente, au contraire, des gens de classe moyenne ou basse, il se sentira très riche. Bref: un riche, un pauvre, ça n'existe pas, il n'y a que "des plus riches que" et des "plus pauvres que". Essayons donc de voir comment se partage cette richesse en France. Qui sont les pauvres? qui sont les classes moyennes supérieures et inférieures? Et vous? Vous vous placez où?

Je vais me baser sur la distribution des revenus salariaux et allocations (données 2007 INSEE) et construire mes propres catégories subjectives, car celles officielles ne me conviennent pas.

 

classe pauvre: 20% les plus pauvres

classe moyenne-basse: 20% suivant

classe moyenne-médiane: 20% suivant

classe moyenne-supérieur: 20% suivant

classe riche: dernier 20%

 

Voyons un peu ce que ça donne:

Vous gagnez (percevez) moins de 9 363 euros par an? C'est à dire max. 780 euro/mois? Vous faites partie, selon ma définition subjective, des pauvres.  80% des Français gagnent plus que vous.

Vous gagnez entre 9 364 Euros et 15 420 euros par an? c'est à dire max. 1 285 euros par mois? Vous faites partie, toujours selon ma définition subjective, de la classe moyenne-basse. 20% des Français gagnent moins que vous, 60% gagnent plus.

Vous gagnez entre 15 421 euros et  19 795 euros par an? c'est à dire max. 1 649 euros par mois? Vous faites partie de la vrai classe moyenne: la classe médiane. C'est à dire que 40% des Français gagnent moins que vous, 40% gagnent plus. Le salaire médian absolu est 17 512 euros par an (1 459/mois). 50 % de la population gagne moins, 50% gagne plus.

Passons aux bonnes nouvelles:

Vous gagnez entre 19 796 euros et 26 525 euros par an? C'est à dire max. 2 210 euros par mois? Vous faites partie de la classe moyenne supérieure. 60% des Français gagnent moins que vous, 20% gagnent plus.

Vous gagnez plus de 26 525 euros par mois? c'est à dire plus de 2 210 euros par mois? Bravo! Vous faites partie des 20% de la population la plus riche! Si cette échelle de valeur vous semble trop courte, sachez que si  vous gagnez plus de 34 080 euros par an (2 840 euros/mois), vous faites partie des 10% des français les plus riches!

 

Voilà pour les faits. Ces chiffres, comme tous les chiffres, sont insuffisants. Ils ne tiennent pas comptent des héritages économiques, des héritages sociaux et culturels, des biens immobiliers, du coût de la vie par rapport au lieu d'habitation. Toutefois, se baser sur les revenus annuels permet d'avoir une idée assez juste de la répartition de la richesse.

 

Ce qui est important, c'est de prendre conscience de sa condition et surtout de ceux qui nous entourent.

Avant de vous lancer dans une élucubration sur le fait que vous passez 40h au bureau pour seulement  2 500 Euros par mois alors que votre carreleur et votre plombier ont une maison avec piscine, rappelez vous que 80% des Français gagnent moins que vous (et que eux).

Et là, normalement, vous vous demandez où ils sont, ces 80% de Français qui gagnent moins que vous, mais vous ne les voyez pas. C'est bien là le problème.

 


A' l'échelle du monde

cornucopia2.gifJ'ai l'habitude de mettre l'Homme au centre de tout, au-dessus de la nation. Élargissons donc l'analyse à toute l'humanité. Nous savons que nous faisons partie du monde occidental riche. Mais avons-nous vraiment conscience de la différence qui existe entre nous, les plus riches, et les autres?

 

Ici je vais me baser sur le PIB/ habitant en PPA (parité de pouvoir d'achat). Et je vais considérer chaque pays comme unité (il serait plus judicieux de pondérer avec la population de chaque pays, mais je n'ai pas les chiffres).  Source FMI.

 

La première chose à chercher c'est le pays médian:

Sur les 179 pays listés par le FMI, le pays médian est le Venezuela avec 7 166$ par an et par habitant (en PPA, je vous le rappelle). Ce qui signifie que la moitié des pays de la Terre sont plus riches, et que la moitié sont plus pauvre que le Venezuela.

 

L'autre chiffre encore plus intéressant, c'est de voir comment ces deux moitiés se repartissent les richesses mondiales.

La première moitié des pays du monde a un PIB/ habitant compris entre 680 $ et 7 166 $ par an.

La deuxième moitié a un PIB/ habitant compris entre 7 166 $ et 80 471 $ par an.

Il est là le gouffre. Pour mieux s'en rendre compte, j'ai divisé tous les pays en 10 déciles, (10 groupes de 18 pays), fait la moyenne de leur PIB/habitant et calculé la part de ce PIB par rapport au total. La France est en 15 position, soit dans le premier décile.

Voici le résultat:

 

Sans-titre.JPG

 

 

Comment lire ce graphique:

les 10% les plus riches (1 décile) gagnent 35% de la richesse totale.

les 20% les plus riches gagnent 58% (23+35) de la richesse totale.

les 10% les plus pauvres gagnent 1% de la richesse totale.

les 50% les plus pauvres, donc la moitié des pays du monde, gagnent 12% de la richesse mondiale.

 

A titre informatif, si les richesses du monde étaient partagées équitablement, on aurait un PIB/habitant de 12 067 euro. Soit le PIB/habitant de la Russie. C'est ce que notre planète et notre industrie peuvent nous offrir aujourd'hui, dans des conditions d'égalité totale.

Partager cet article

Repost 0
Published by UcCaBaRuCcA - dans Economie
commenter cet article

commentaires

UcCaBaRuCcA 19/06/2010 19:03



Oui SimSalatrim, les politiques, bien sûr. mais franchement, nous aussi. En ce qui me concerne, je suis riche! (enfin dès que je toucherai mon premier salaire à l afin du mois...) Je ne l'aurais
jamais cru avant d'écrire cet article.


Franchement, pour moi, 2 200 euro, c'est bien, mais c'est pas non plus l'eldorado, JE fait partit de ces gens qui croient faire partie de la classe moyenne avec 2 500 euro, et pourtant... 80% des
gens gagnent moins.



SimSalatrim 19/06/2010 18:15



C'est surtout les politiques qui ont une perception erronée de leur "réalité sociale." Pour certains d'entre eux, 5000 euros par mois les fait rentrer dans la "classe
moyenne". Je te propose de les inviter à lire cet article...



Présentation

  • : En regardant par la fenetre
  • En regardant par la fenetre
  • : Un blog sur l'actualité, la politique, la société, l'économie, l'information. Plusieurs rédacteurs de tout horizons politiques et géographiques. Le but étant le dialogue, chaque commentaire trouvera une réponse de notre part.
  • Contact