Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 22:49

granville-paris-bonde1-copie-1    

 

Dimanche soir, un des sujets de l’émission Capital concernait les compagnies aériennes, et notamment celles dites low coast. Non que cette émission m'ait appris quelque chose (rare quand un programme de M6 le fait) mais elle me donne l'occasion de remettre sur la table  la mainmise de l'argent, aujourd'hui "instrumentum potem" (instrument de pouvoir) au détriment de l’homo sapiens sapiens. 

 
Dans leur chasse sans limite aux économies, les compagnies low coast (easyjet, ryanair etc) se triturent les méninges pour trouver des façons de grappiller le plus d'argent aux voyageurs et remplir leurs tiroirs-caisses, toujours trop pauvres. (ben oui c’est la crise voyez-vous). Après le paiement des valises au-dessus d'un certain poids et le speed-boarding, elles poussent encore plus loin le vice en envisagent de faire payer l'utilisation des toilettes, de délivrer des places debout ou de facturer une place double aux personnes obèses (injuste pour elles, mais pas pour la personne à côté, soyons honnêtes).

Or, le confort des usagers ne compte plus et l'espace entre chaque siège est extrêmement réduit. Plus on a de place dans un avion, moins on l’accorde aux voyageurs. Sur l'a380, le plus grand avion civil du monde, on aurait pu espérer que les compagnies aériennes profiteraient de cet espace pour optimiser le confort de leurs clients. Il n'en est rien. En classe eco, le gain d'espace entre chaque siège est d'environ 2 cm par rapport à l’ancienne génération d’avions Airbus... Si vous voulez du confort, passez en classe affaires, sinon, niet! A en croire les amateurs de l'aviation, l'a380 est la 8eme merveille du monde, l'appareil de dernière génération qui pousse le luxe a son paroxysme et fait du voyage en avion un moment de pur plaisir. A mes yeux, cet avion n'est pas une évolution, mais une régression. Il représente la boulimie capitaliste des compagnies aériennes, dont Air France fait partie. Repensez au Concorde. Un avion aux lignes épurées, véritable révolution des années 80-90 et dont le sort funeste ne vous est pas inconnu. A son bord, le confort de voyage y était total (certes, il se payait cher), mais personne n'osait régner sur la qualité au détriment de la qualité. Le confort de voyage était l’essence même de cet avion. La renier, c’était renier l’avion lui-même. L'a380, au contraire, n’a jamais été conçu dans cette optique. Le « Super Jumbo »  peut transporter de 525 à 853 passagers suivant la configurationdes compagnies aériennes. Le plus souvent, c’est la dernière option qui est envisagée.

Dans un secteur de plus en plus concurrentiel, il faut réduire les vols (pour économiser du kérosène), tout en transportant le plus de voyageurs possibles. La solution ? Faire rentrer tout ce petit monde dans la boite de sardine volante en leur promettant moult mal de dos, torticollis, et autres coudes du voisin dans les côtés ou dans l’œil. L’A380, c’est le rêve ultime des compagnies aériennes, la quintessence même de leur philosophie, qui se résume en un seul mot : économies. Là encore, c'est une façon comme une autre de ne pas respecter les gens, les individus, les autres. Les hommes quoi. Qu’il est loin le temps du célèbre Orient Express… 

 


Admirez le confort qui règne au sein de la classe eco d'un A380, l'avion du 21e siècle

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SimSalatrim - dans Société
commenter cet article

commentaires

simsalatrim 06/07/2010 22:29



Tu fais bien de soulever ce point que j'ai omis d'indiquer dans le papier. Les compagnies low coast ont effectivement permis la démocratisation des vols en avion pour toute la
population. Ma critique s'adressait surtout aux compagnies traditionnelles (Air France, Amrican Airlines, British Airways). Ce sont surtout elles qui, prises à la gorge par la concurrence des low
coast, redoublent de subterfuges pour faire des économies. tu ne verras probablement jamais un A380 estampillé aux couleurs d'easy jet. Faire un vooyage d'une ou deux heures serré,
c'est supportable, mais quand le vol dure 12 heures ou  plus, ça devient même dangereux pour le corps! C'est cela que je reproche!



UcCaBaRuCcA 06/07/2010 18:58



Alors là pour le coup c'est le monde à l'envers! Tu t'es fait avoir par le reportage pro air France ou quoi?


Oui! quand on voyage avec Easyjet on ne mange pas à volonté, et on est un peu plus serrer. C'est vrai. Mais quand même! Ce que tu omets de dire c'est que Easyjet & co ont démocratisé les
voyages comme rien ni personne ne l'avait fait avant! Ce n'est pas rien! Aujourd'hui la quasi totalité de la population peut se payer un voyage à 80 Euros (A/R) de Paris, Lyon, Marseille, à
Londre, Lisbonne ou encore Marrakech. Est ce que tu mesures la porté de cette révolution? Le monde aujourd'hui est à porté de main et de porte-monnaie. Les compagnies low-cost et la liberté de
mouvement qu'elles offrent aux citoyens sont une des plus grandes contribution du liberalisme à la démocratie. Et cracher sur ça seulement parce que on doit payer son café ou parce que nos jambes
ont moins d'espace, je trouve cela ridicule.


 



Présentation

  • : En regardant par la fenetre
  • En regardant par la fenetre
  • : Un blog sur l'actualité, la politique, la société, l'économie, l'information. Plusieurs rédacteurs de tout horizons politiques et géographiques. Le but étant le dialogue, chaque commentaire trouvera une réponse de notre part.
  • Contact