Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 11:02

                             Sans titre

Mais où se cache donc Oussama ben Laden, l’ennemi public numéro un de l’Occident, des pays libres et des féministes de toute la planète ? Le fondateur d'Al-Quaida, dont la mise à prix a été fixée à 25 millions de dollars par les Etats-Unis, reste, plus de neuf ans après le début officiel de sa traque, toujours introuvable. C’est qu’il sait se faire discret le bougre. Surtout si on en croit les propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui assure que le riche ex-saoudien, désormais apatride, se cacherait à Washington. Dans la gueule du loup en somme, à la barbe eu au nez de la CIA, FBI, NSA et même de la CTU (clin d’œil aux fans de 24). .

Ahmadinejad, grand amateur de la cuisine texane s’il en est, est persuadé que Ben Laden se trouve dans la capitale américaine car c'est un « ancien partenaire » du Président Bush. « Ils étaient collègues en fait autrefois. Ils étaient ensemble dans le pétrole, ils ont travaillé ensemble. M. ben Laden n'a jamais coopéré avec l'Iran, mais il a coopéré avec M. Bush", a affirmé le président iranien au cours d’un entretien diffusé par la chaîne d’information américaine ABC. 

 

Alertés par cette menace, le personnel travaillant au sein du département d’Etat américain s’est immédiatement mis à sa recherche. Couloirs, ascenseurs, escaliers, poubelles, WC… Tout a été passé au peigne fin sans aucun résultat. Le porte-parole du département d'Etat Philip Crowley a ainsi affirmé, lors du point presse quotidien de la diplomatie américaine, que les « recherches intensives » n’ont rien donné. Tous les taxis de New-York devraient à leur tour subir ces fouilles intensives, le bureau ovale présidentiel ayant déjà été fouillé par George W.Bush lui-même (1:05 de cette vidéo) peu avant qu’il cède ses fonctions à Barack Obama.  

Partager cet article

Repost 0
Published by SimSalatrim - dans Politique
commenter cet article

commentaires

UcCaBaRuCcA 15/05/2010 20:25



@ Dany


Tu as raison sur le fond.Peut importe au USA et à l alutte anti-terroriste si Ben laden est mort ou vivant.


Par contre les Afghans qui se sont pris une guerre préventive en pleine tronche à cause de Ben Laden, eux je pense qu'il sont un peu plus pressé de savoir où il est et si il est mort ou non.



Dany58 14/05/2010 10:17



Quelle importance de savoir où se trouve Ben Laden ? Même si les américains le capturent, qui osera le juger, avec tout ce qu'il sait probablement ?


Et s'il est pris, un autre prendra sa place...



UcCaBaRuCcA 12/05/2010 14:28



Il faut comparer le comparable. Le journaliste est en face du Président de la republique  d'Iran.


Nos présidents occidentaux repondent avec beaucoup plus de mauvaise foi aux questions.


Et je trouve meme que Ahmadinejad répond avec une etonante franchise!


à la question sur l enucleaire il repond en gros "oui, et alors, vous avez la bombe atomique et vous nous interdisez de l'avoir? au nom de quoi? De votre supposé responsabilité?" on rappelle que
seul les USA ont utilisé (2 fois) la bombe atomique jusqu'a aujourd'hui.


Quand à la question bête (même si Ben Laden était à Tehran on imagine mal Ahmadinejad répondre "oui il est en train de faire du shopping rue de la révolution..."), et provocatrice sur Ben laden,
question typique de fin d'interview, Ahmadinejad répond avec une réponse encore plus bête et plus provocatrice "il est probablement à Washington vu qu'il a beaucoup d'anciens collègues la bas
dont George Bush". moi je dis Bravo. Du point de vue de la com évidement...



SimSalatrim 12/05/2010 12:22



Technique plutôt répandue employée chez ceux qui ne veulent parler de leurs faits (ou méfaits). A leur tour, ils te posent une question et te mettent face à tes contrariétés. On voit bien qu'il
ne répond ni par oui ni par non, mais il dit "et vous, définiriez-vous votre ingérence légitime"? ou des choses dans le genre. Le questionneur devient le questionné. Socrate adoptait un peu
la même technique en soulevant le doute face aux ambiguïtés de ses disciples. Le problème est que ce type d'échange (de sourd), ne mène à rien. On répond à une question par
une autre question, sans prendre le temps de vouloir expliquer à l'autre le pourquoi, le comment, etc. A partir de là, même si hadinejad dit des choses vraies, fait preuve, à mon sens, d'une
certaine mauvaise foi.



UcCaBaRuCcA 12/05/2010 12:11



Ahmadinejad il est vraiment, vraiment fort au niveau de la com....


Quand on l'entend on se dit "il est cool se gars, et il a pas tort".


Dans les differentes interview que j'ai entendu, il n'a jamais rien dit de scandaleux. Il faudrait vraiment analyser la situation de plus pres.



Présentation

  • : En regardant par la fenetre
  • En regardant par la fenetre
  • : Un blog sur l'actualité, la politique, la société, l'économie, l'information. Plusieurs rédacteurs de tout horizons politiques et géographiques. Le but étant le dialogue, chaque commentaire trouvera une réponse de notre part.
  • Contact